Ma cl@sse virtuelle Via

Via - Réaliser une vidéo pédagogique : Un projet en 7 étapes

Cet article s’inscrit dans une série plus large consacrée à la conception de capsules vidéo réalisées à des fins pédagogiques.
Il vous propose de découvrir comment élaborer une ressource en utilisant Ma cl@sse virtuelle.
Pour découvrir d’autres approches, vous pouvez suivre le parcours m@gistère "réaliser des capsules vidéo pour le web" proposé en autoformation.

Attention : Le service VIA (Ma cl@sse virtuelle) va s’arrêter en juillet 2023.

A partir du 1er juillet la création de classes virtuelles ne sera plus possible. Vous pourrez jusque fin octobre récupérer vos enregistrements. Au-delà le service sera complètement fermé, il ne sera donc plus possible d’accéder au service Via.
L’activité BBB sera dès lors à utiliser pour vos classes virtuelles sur m@gistère, ou visio-agent hors de m@gistère.

Vous souhaitez réaliser une vidéo pédagogique à des fins d’apprentissage et vous n’êtes pas un expert du montage et de la réalisation de médias ? En revanche, rendre accessible une notion, un concept, ça, c’est dans vos cordes ?

Image listant tout ce que je sais déjà faire.
Ce que je sais faire - Anne-Cécile Franc

Cette image liste tout ce que je sais déjà faire et sur lequel je vais pouvoir m’appuyer pour réaliser une capsule vidéo.

Voici un moyen simple de réaliser une capsule vidéo en utilisant l’outil Ma cl@sse virtuelle, auquel l’ensemble des personnels de l’Éducation Nationale a accès. Cette fois-ci vous serez seul(e) en ligne, dans cette phase de préparation créative.
Cet article va vous accompagner dans la réalisation de ce projet en le découpant en 7 étapes. Nous allons partir sur une réalisation courte, qui ne dépassera pas 5 minutes. Dans le jargon des experts, vous allez ainsi vous essayer au "microlearning".

Cliquez sur le titre de chacune des étapes pour en dévoiler le contenu.

A) Les enjeux

Lorsque vous préparez une séance de cours, vous réfléchissez assez naturellement au préalable à sa structure (niveau micro) et vous la pensez en articulation avec d’autres séances, selon une progression qui intègre différents facteurs : programme, profil et besoins des élèves, calendrier (niveau macro).
Concevoir un scénario, c’est « concevoir un ensemble ordonné d’activités régies par des acteurs qui utilisent et produisent des ressources d’apprentissage » (Paquette, 2007).
Concevoir une vidéo pédagogique repose sur une réflexion préalable similaire, mais nécessite également de prendre en compte des contraintes spécifiques liées à la médiatisation.
À distance, c’est assez simple : une vidéo qui n’est pas correctement conçue ne sera pas regardée.
De manière encore plus prégnante qu’en présentiel, il sera donc nécessaire que cette vidéo :

  • formule un objectif clair et des consignes explicites,
  • soit intéressante, engageante, motivante,
  • ait une durée courte,
  • propose des illustrations concrètes
  • soit articulée avec d’autres éléments (tests, interactions et échanges, ressources complémentaires, etc.).

B) Définir l’objectif pédagogique et le contenu

La première étape consistera donc à passer par le papier (ou l’équivalent numérique si vous préférez).
Quel est l’objectif pédagogique ? Acquérir une connaissance, un savoir faire, un savoir être ? "Être capable de..."
Quelles ressources / savoirs / concepts allez-vous mobiliser pour atteindre cet objectif ?
Quels pré-requis sont-ils nécessaires pour comprendre la vidéo ? y aura-t-il des notions à clarifier ?

C) Passer par l’écrit

Pour réussir votre première vidéo pédagogique, une piste consiste à recourir à l’écrit.
Ce type d’écrit est un écrit oralisé, c’est-à-dire l’écriture d’un texte qui aura à être mis en bouche et théâtralisé.
Rédiger l’intégralité de votre discours présente de nombreux avantages même si cet exercice peut vous paraître fastidieux.
En effet, à moins d’être un incroyable orateur et improvisateur lire un texte vous permettra :

  • de poser les mots-clés et choisir précisément ce dont vous allez parler en pesant chaque expression en amont,
  • de limiter les erreurs, les approximations langagières, ainsi que les inévitables "heu" "hum" qui risqueraient de ponctuer votre présentation,
  • d’adopter un ton de voix réellement dynamique et travaillé,
  • de maîtriser le temps global de votre intervention,
  • de proposer plus facilement une transcription de votre vidéo, dans le respect des nouvelles normes d’accessibilité.

Bien entendu, cette écriture ne sera pas nécessaire dans tous les cas. En fonction des sujets, de votre maîtrise du contenu, de la longueur de la vidéo vous pourrez préférer le recours à l’improvisation.

Lorsque votre scénario est prêt, vous allez pouvoir réaliser les supports visuels et sonores qui vont accompagner votre discours. Il s’agit maintenant de médiatiser un diaporama avec éventuellement des ressources complémentaires sous forme d’animations, de vidéos ou de sons. Si vous n’avez jamais réalisé de diaporama, un des principes majeurs est de limiter le texte au strict minimum. Plusieurs champs de recherche peuvent être mobilisés afin de faire les meilleurs choix et de réaliser une vidéo efficace.

Les sciences cognitives incitent à :

  • structurer le propos,
  • consolider les connaissances lexicales et sémantiques nécessaires à toute bonne compréhension,
  • faire du lien avec les connaissances antérieures,
  • articuler abstrait et concret,
  • afficher la vidéo du présentateur en conservant l’expressivité du visage et des mains,
  • recourir au questionnement (mémorisation active),
  • apporter une rétroaction (feedback) immédiate.

Ne vous interdisez donc pas de poser des questions au cours de votre présentation !

L’ergonomie de conception invite en complément à :

  • veiller à la lisibilité des informations,
  • limiter la quantité d’informations et éviter la surcharge cognitive,
  • structurer la ressource,
  • focaliser l’attention des participants sur le point abordé,
  • favoriser la prise de notes pour les auditeurs.

Bien entendu, les principes énoncés ci-dessus constituent un raccourci un peu rapide, qu’il conviendrait d’étoffer par des lectures complémentaires. À défaut, je vous renvoie vers quelques conférences en bas de page [1].

A) Paramétrer la classe virtuelle
  • Se connecter
  • Utiliser une activité personnelle
bouton "Activités personnelles"
Activités personnelles - Anne-Cécile Franc

Capture d’écran du bouton "Activités personnelles"

À partir du moment où vous avez accès à ma cl@sse virtuelle (en tant que personnel de l’éducation nationale), vous disposez d’une activité personnelle que vous trouverez en bas de la page mes activités, dont vous pouvez modifier les paramètres.

  • Paramétrer l’enregistrement
Capture d'écran montrant les options avancées.
Options avancées - Anne-Cécile Franc

Cette capture d’écran montre les options avancées d’une activité Via Ma cl@sse virtuelle.

Dans le mode d’enregistrement, sélectionnez enregistrement multiple puis manuel. Sélectionnez le droit d’accès qui correspond au périmètre de partage souhaité, "gestionnaire" étant l’accès le plus restreint possible.

  • Options avancées
Capture d'écran montrant les réglages des enregistrements.
Enregistrements - Anne-Cécile Franc

Cette capture d’écran montre les différents réglages disponibles pour les enregistrements.

Par défaut, dans les options avancées, la qualité multimédia est standard mais une qualité plus élevée peut être choisie (qualité supérieure).

B) Déposer les supports

  • Se connecter
Capture d'écran montrant comment accéder à l'activité.
Accéder - Anne-Cécile Franc

Cette capture d’écran montre comment cliquer sur "Accéder" pour rentrer dans l’activité.

Connectez-vous à votre activité personnelle en cliquant sur accéder.

  • Déposer le diaporama et les ressources
Capture d'écran montrant comment accéder au gestionnaire de contenus.
Déposer une présentation - Anne-Cécile Franc

Cette capture d’écran montre où cliquer pour accéder au gestionnaire de contenus.

Cliquez sur l’icône "ajouter/gérer des contenus" sur la ligne présentation pour déposer votre diaporama ainsi que les autres ressources (vidéo, audio) dont vous aurez besoin. Au total, vous ne pouvez pas dépasser 100 Mo mais il est conseillé de déposer des fichiers beaucoup moins lourds.

  • Tableau blanc ?
    Si vous avez une tablette et un stylet, il peut être intéressant d’utiliser le tableau blanc sur lequel vous allez pouvoir écrire ou dessiner tout en réalisant un commentaire oral.

C) S’entraîner

Avant de vous lancer, je vous conseille de dérouler l’ensemble de votre présentation afin de l’avoir bien en tête afin d’éviter à avoir faire de trop nombreuses prises.

A) Faire un test

Depuis la classe virtuelle, activez votre micro et votre caméra. Est-ce que l’éclairage est suffisant ? Que voit-on derrière vous ?

Photographie d'un arrière plan en désordre.
Arrière plan en désordre

Cette photographie montre une présentatrice derrière laquelle on aperçoit en arrière plan une chambre en désordre.

Avez-vous averti votre entourage pour que personne ne passe pendant votre enregistrement ou fasse du bruit ?

Photographie humoristique montrant des enfants ligotés pour qu'une mère puisse faire une visio.
Une visio pendant le confinement

Cette photographie a souvent été partagée sur les réseaux pendant le confinement pour montrer la difficulté que pouvait représenter le fait d’avoir le calme pour travailler à distance.

Cliquez sur enregistrer.
Pour vérifier que votre micro ne sature pas mais que le son est bien audible, lisez quelques phrases.
Cliquez sur arrêter.
Sortez de la classe virtuelle. L’enregistrement est disponible et vous pouvez le visionner pour vérifier que votre capsule sera bien de la qualité souhaitée.

B) Silence, ça tourne !

Cette fois-ci, c’est parti. Avertissez votre entourage que vous lancez l’enregistrement.
Cliquez sur enregistrer.

Visuel ça tourne
ça tourne - Anne-Cécile Franc

décoratif

Déroulez votre présentation en lisant votre texte si vous avez choisi d’avoir un support écrit pour votre présentation.
Si vous préférez improviser, appuyez-vous sur le diaporama pour tenir le temps. Dans tous les cas, soignez votre voix. Respirez, soyez détendu(e) et souriant(e), choisissez un débit dynamique, mais pas trop rapide.
Cliquez sur l’icône enregistrer pour interrompre l’enregistrement.
Vous pouvez réaliser autant de prises que nécessaire. Chaque enregistrement peut être édité ou supprimé.

Une fois l’enregistrement réalisé, vous pouvez le consulter sur la page de l’activité en cliquant sur le lien visionner ou exporter cet enregistrement. Vous avez alors la possibilité d’éditer cet enregistrement en cliquant sur mode édition. Il est possible d’élaguer le début et la fin, ou d’effectuer une coupe. Une fois les modifications effectuées, il suffit de cliquer sur sauvegarder pour les valider.

Captures montrant comment exporter l'enregistrement réalisé.
Exporter - Anne-Cécile Franc

Ces trois captures montrent comment exporter l’enregistrement réalisé.

Vous pouvez alors demander à ce que cet enregistrement soit exporté, avec deux tailles disponibles pour une vidéo MP4, grand format, ou format mobile.

Une fois la demande d’export effectuée, un message de confirmation s’affiche, invitant à patienter dans l’attente de l’envoi d’un mail de mise à disposition de l’export demandé.

Lorsque le fichier est disponible, vous pourrez le retrouver sur la page de votre activité personnelle, à côté du titre de l’enregistrement.

(La fin de la vidéo ci-dessous permet de visualiser la manipulation dans son intégralité).

Logo du portail Tubes national
Logo de Tubes

Logo du portail Tubes national

Ce fichier peut ensuite être retravaillé en vue d’une publication sur Peertube ou Pod-Educ, par exemple.

Logo du portail Pod educ national
Logo de Pod Educ

Logo du portail Pod educ national

Une fois la vidéo déposée, elle pourra être repartagée par un simple lien ou intégrée sur un autre support (ENT, blog, site, etc.)

Vous voilà prêt(e) à réaliser une multitude de supports à partager et à valoriser.

Autres articles :

Ressource(s) associée(s)

Autres Tutoriels

Article rédigé par Anne-Cécile FRANC